Immobilier locatif : les prix des loyers baissent partout en France

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

 

Si la rentrée 2014 fût marquée par une baisse généralisée des prix des loyers dans la majorité des grandes villes françaises, 2015 confirme cette tendance.


 


D’abord constatée en province, selon le baromètre Location-etudiant.fr, elle s’étend désormais à Paris, mettant fin à plus de 10 ans de hausse discontinue dans la capitale. Seule la Région Parisienne fait encore exception. Une bonne nouvelle pour les étudiants dont le loyer représente plus de 54 % de leur budget annuel.


Ce ralentissement des prix des loyers des studios concerne 13 villes de province sur 19 soit 68 % des villes étudiées et 78 % pour les 2 pièces avec 15 villes concernées. Il est à noter qu’à l’exception de Poitiers qui connaît une hausse de 12,3 % des loyers des studios, la fourchette moyenne des évolutions des autres villes reste très modérée, entre 1,50 % et 3,84 % pour Nantes et Toulouse notamment.


Poitiers et Marseille voient leurs loyers des 2 pièces augmenter respectivement de 6,14 % et 5,14 %. « La grande majorité des villes dont les loyers restent stables ou baissent cette année étaient déjà en recul l’année dernière. Les prix baissent incontestablement depuis un an en province, mais pour combien de temps… » précise Brice Boullet, Président de Location-etudiant.fr.

20152008_a


Si la Région Parisienne avait subi un fléchissement des loyers en 2014, cela ne se confirme pas en 2015 avec une augmentation des loyers des studios dans 12 des 15 villes étudiées soit 80 %. Les 2 pièces semblent, en revanche, s’aligner sur la province avec 40 % des loyers ayant augmenté contre 74 % en 2014.


Les studios des villes de la proche banlieue sont toujours aussi prisés puisque les prix ont progressé dans la majorité des villes allant de +1,48 % à Saint-Germain-en-Laye à +9,31 % à Suresnes. Seules Vincennes, Versailles et Clamart connaissent une baisse pouvant atteindre -7,45 % pour cette dernière. Cependant pour les surfaces plus grandes, cette situation se contraste puisque globalement les loyers se figent ou sont en baisse malgré Neuilly-sur-Seine, Puteaux et Boulogne-Billancourt qui connaissent cette année encore les plus fortes progressions.

20152008_b


« Avec des loyers encore en hausse en 2014 et atteignant de nouveaux sommets à Paris, de nombreux étudiants ont élargi leur périmètre de recherche aux villes de proche banlieue, ce qui explique un marché très soutenu. La situation est moins contrastée pour les 2 pièces, mais il est fort probable que leurs prix tendent à la baisse dans les mois à venir » indique Brice Boullet.


Pour la première fois depuis la création de ce baromètre, la moyenne des prix à Paris ne fléchit plus, mais connaît une baisse des loyers à la fois pour les studios (-1,36 %), mais également sur les 2 pièces (-1,96 %).


« Nous avions noté un ralentissement de la hausse des loyers à Paris en 2014, mais nous attendions 2015 pour vérifier que cette situation allait se poursuivre. Aujourd’hui, nous constatons que les prix des locations de petites surfaces baissent à Paris depuis un an. La récente mise en place de la loi Alur sur l’encadrement des loyers devrait renforcer cette régulation en 2016 » ajoute Brice Boullet.


Moyennes des prix pour les studios:
- Les 5 villes les plus chères : Paris et région parisienne, Nice, Aix en Provence et Annecy à 674 €.
- Les 5 villes les moins chères : Agen, Poitiers, Le Havre, Reims et Rouen avec un loyer moyen à 365 €.
Moyennes des prix pour les 2 pièces :
- Les 5 villes les plus chères : Paris et région parisienne, Nice, Aix-en-Provence et Annecy à 1015 €.
- Les 5 villes les moins chères : Agen, Le Havre, Poitiers, Reims et Rennes avec un loyer moyen de 473 €.

Le flash

займ онлайн