Crédit immobilier : la grande forme des primo-accédants

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

 

Comme annoncé en milieu d’année, les primo-accédants représentent aujourd’hui presque la moitié de la clientèle du courtier CAFPI (48%), qui nous présente aujourd’hui son analyse du marché du crédit immobilier.


Taux historiquement bas, prix toujours attractifs, PTZ disponible aussi bien dans le neuf que dans l’ancien… sont autant de facteurs qui ont permis aux primo-accédants de retrouver la place qui est communément la leur.


La Cour des comptes a certes récemment suggéré de revoir les aides à l’accession, notamment le PTZ. Cependant, aucune mesure ne devrait être prise durant 2017. Il serait d’ailleurs dommageable de freiner l’élan actuel du marché immobilier, facteur important de l’activité économique du pays, déjà soumis à plusieurs contraintes.


Preuve de l’intérêt pour la propriété, le montant moyen de crédit augmente chez les primo-accédants alors que la durée des prêts stagne : 197 284 € sur 234 mois contre 185 779 € sur 233 mois en novembre. Tout cela avec un effort moindre, puisque leur acquisition représente 4,11 années de revenus contre 5,07 ans le mois dernier.


Chez les accédants, le processus est inverse : ils empruntent moins et sur moins longtemps : 194 249 € sur 187 mois contre 200 667 € sur 198 mois en novembre. Pour eux, l’effort est plus important. Il représente 4,94 années de revenus contre 4,61 avant.

Le flash

займ онлайн