Investissement immobilier : les États-Unis dépassent pour la première fois l'Europe

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

 

Le cabinet Cushman & Wakefield vient de sortir sa dernière étude "Great Wall of Money" recensant le montant des capitaux mondiaux destinés à l'investissement immobilier. Pour la première fois, les États-Unis passent en première position devant l'Europe en terme de volume investi.

 

Première baisse des capitaux depuis 2011

Pour l'année en cours, le montant des capitaux à investir s'élève à 345 milliards de dollars américains. Pour la première fois depuis 2011, ce montant (qui correspond à la fois aux fonds propres ou à la dette) est en baisse de 2 %. En outre, les liquidités à destination de l'Europe baissent de 9 % avec 130 milliards de dollars, alors que celles à destinations des États-Unis qui atteignent 173 milliards de dollars, sont en hausses de 2 %. L'Asie, elle, voit ses liquidités atteindre 132 milliards de dollars d'augmentation marginale. En parallèle, l'étude souligne l'arrivée de nouveaux investisseurs avec comme figure de proue la Chine, Taïwan et l'Afrique du Sud.

 

Plus de capitaux investit aux États-Unis

Pour la première fois, le montant des capitaux propres destinés à l'investissement immobilier sont plus importants aux États-Unis qu'en Europe. Le phénomène concerne à la fois les investisseurs institutionnels dont les niveaux d'allocations sont historiquement élevées mais aussi les investisseurs privés qui préférent investir dans des actifs protecteurs de Classe A.

Le flash

займ онлайн