Immobilier : tension forte entre offre et demande au premier trimestre 2017

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

 

Les grands réseaux de l'immobilier tels Guy Hôquet et Century 21 s'apprêtent à publier les chiffres de l'évolution des prix au premier trimestre 2017. Ceux-ci révèlent une forte tension entre l'offre et la demande particulièrement dans les grandes villes.

 

+ 5 % à paris, Nantes ou Bordeaux

Si les grandes agences notent que les prix restent sables sur le plan national, à l'intérieur de certaines villes, ils explosent à l'image de Paris, Nantes et Bordeaux qui voient leurs prix de l'immobilier augmenter de + 5 % sur les trois derniers mois. En moyenne, un appartement parisien de 50 m2 coûte aujourd'hui 20 000 € supplémentaire.

 

Plus d'acheteurs que de vendeurs

De mois en mois, le nombre d'acheteurs continuent d'évoluer à la hausse. Les chiffres révèlent que chaque mois ce sont 20 % en plus d'acheteurs qui arrivent sur le marché alors que les vendeurs n'augmentent, de leur côté, que de 15 %. L'explication de cette tendance est dûe au niveau toujours exceptionnellement bas des taux d'intérêts de crédit qui poussent les investisseurs à passer à l'acte d'achat plus rapidement.

 

Des délais de transactions plus courts

Les vendeurs, plus nombreux, pèsent d'avantage dans la négociation et ils en profitent pour raccourcir les délais de transactions. Le phénomène se maintient malgré la période électorale où traditionnellement ces vendeurs ont tendance à être plus attentistes et prudents.

Le flash

займ онлайн